ENTRE CHARTREUSE ET VERCORS

Petit séjour en montagne pour un peu de détente(peche) et d'activité professionelle dans cette belle région de montagne .

Le samedi aprés midi sera consacré a la visite de l'entreprise PIALLEPORT SA a ST SIMEON de BRESSIEUX et de la chaine de fabriquation des debusqueurs CAMOX

De belles machines ,robustes et truffées d'equipements de la plus haute technologie ,(radio commande intégrale,treuils hydrostatiques,pinces a grumes etc..) equipements sur mesure a la demande des utilisateurs , le constructeur est a l'écoute de ses clients ce qui lui permet de faire évoluer ses machines rapidement pour un confort de travail et une éfficacité maximale

vue des potences "type montagne "

Dimanche , la journée sera plutot cool , balade dans le vercors

les gorges de la BOURNE

Barres rocheuse

les gorges

la peche

encore la peche !

une aprés midi sympa , les truites l'etaient moins Wink, une petite ombre au tableau , des touristes polueurs qui ne se sont pas génés pour balancer leur poche poubelle dans le courrant Yell! enfin, le genre de gens qui prenent soins de la planette .

Mais le bon sens de ces "gens" ne s'arrete pas la ! en effet , ricochets sur l'eau juste en amont de ma position , alors que ça fait une bonne demi heure que je suis dans l'eau , puis un ballon qui dérive au beau milieu du courrant , et les "gens " : le pecheur va te le ratrapper….

arf pas doué au ballon Wink ça fera la joie des touristes plus bas .

Je suis donc monté plus haut dans en endroit plus calme, la riviere etait trés belle ,mais il n'y avait pas d'activité ,une petite heure de peche en nymphe (pas terrible deux truites pas grosses ) puis il est temps de regagner la vallée

Lundi matin ,retour a l'activité professionelle , en effet je vais essayer le CAMOX sur une coupe de montagne reputée difficile

Arrivé sur les lieux vers huit heures , je rencontre le chaufeur de la machine et les essais peuvent commencer

madame au départ (pas rassurée lol)

la piste est raide , la pente est impressionante pour les novices

vue de dessus !

arrives en haut de la parcelle (45 minutes de montée ) nous pouvons essayer les treuils en remontant des épicéas de 4.5 metres cubes a une centaine de metres en contrebas

La precision et la puissance des treuils sont d'une efficacité rassurante , des pieces de plus de 8 metres cubes sont debusquées du milieu des blocs et des souches sans le moindre soucis , on voit ici le sens de tous les equipements , qui ne sont pas superflus dans ce milieu

une traine plus que convenable vu la descente qui nous attends(epingles et descente aux bloquage avec un oeil en permanence sur la charge ,pour eviter de "devisser" ou de se faire pousser par les grumes, le pied quoi!)

arrivée au depot en pleine forme (madame est descendue a pieds)

dernier detail

Voila un bon we plein de sensation

JEF

 

 

10 commentaires.

  1. jef, ton reportage est tres beau, je te comfirme que ces engins sont tres beau, et que madame n’etais pas rassurer lors de la monté.
    tu as aussi oublié la tartiflette que tu as trouvé delicieuse

  2. Bonjour les dégâts avec de tels engins, érosion, boues et tout ça va à la rivière, tu ferais mieux d’utiliser un cheval.

  3. B..ser, boire et bouffer, c’est la devise du forestier!!!
    Beau skider!
    A plus collegue.;

  4. Ça doit bien aller pour ouvrir de nouveaux accès de pêche sur les rivières ! ;o)
    Belles photos de la Bourne.
    T’as pas croisé Christian ?

  5. joindre l’utile a l’agréable ca semble etre la combinaison parfaite
    Mon fils a adoré le reportage ,c’est un fan de ce genre d’engins!!!
    A+

Les commentaires sont fermés.